Hererimana Serushago, journaliste à la radio communautaire « La Voix de Mikeno » de Bunagana en territoire de Rutshuru, dans la province du Nord-Kivu, vit dans la hantise de se retrouver à nouveau dans les mains du M 23 qui, le 5 juillet 2022, l´on appréhendé sans motif alors qu’il réalisait des interviews dans un camp des déplacés.

 Le  journaliste a été ligoté et sauvagement torturé par un groupe de  jeunes partisans et des militaires du mouvement rebelle    pendant toute la journée avant d’être abandonné dans la rue sur demande d´un membre du groupe, avec interdiction de dénoncer leur forfait, sous peine d’être assassiné.  

 Henry Serushago vit en clandestinité depuis une semaine  et se fait soigner avec ses propres moyens.  Les jeunes,  proches du M 23 qui l’avaient torturé, le connaissent bien, puisque vivant dans la même cité de Bunagana.

Catégories : A la une

error

Vous avez aimé cette page? Restez connecté!

WhatsApp
fr_FRFrench

Pin It on Pinterest

Share This