Kinshasa : Des militaires ouvrent le feu sur des journalistes qui réclament plusieurs mois d’arriérés de salaire

Journaliste en danger (JED) exprime ses profondes inquiétudes sur la vive tension sociale qui règne au sein de Digital Congo, station privée émettant à Kinshasa, capitale de la RD Congo, assortie de menaces contre des journalistes.

Mercredi 20 mars 2019, cette grogne sociale est montée d’un cran lorsque des militaires commis à la garde des installations de ce média ont ouvert le feu sur un groupe de journalistes qui manifestaient devant le bâtiment, risquant de blesser grièvement certains d’entre eux.

Joint au téléphone par JED, un agent gréviste déclare : « Nous avons entamé un mouvement de grève suite à plusieurs promesses non tenues. Il s’agit de la mauvaise foi de notre employeur. Les journalistes de Digital Congo, chaîne appartenant à un membre de l’ancienne famille présidentielle manifestent depuis plusieurs jours pour faire valoir leur droit. Le mercredi vers 13 heures, un groupe de journalistes ont essuyé des coups de feu de la part de la Garde Républicaine commise à la sécurité de cette station de Radiotélévision. Heureusement, il n’y a eu aucun blessé majeur ».

Journaliste en danger (JED) condamne cet usage de la force armée pour répondre à des revendications légitimes des journalistes.

JED encourage les deux parties en conflit de trouver des voies et moyens d’un règlement à l’amiable.