Journaliste en Danger (JED) exprime ses vives inquiétudes en raison de la détérioration constante de la situation de la liberté de la presse dans la province de la Mongala, Nord-ouest de la RD Congo, où l’on enregistre de plus en plus des cas d’attaques et des menaces contre les journalistes et les médias.

Selon les récentes informations parvenues à JED, la Radio Mwana mboka et la Radio Liberté Lisala, deux stations de radio émettant à Lisala, chef-lieu de la province de la Mongala, et la Radio Mwana mboka, station émettant à Bumba, ont été fermées, le vendredi 5 février 2021, sur un ordre verbal de Mme Marie Clémentine Sole Ekungola, gouverneure intérimaire de la province de Mongala, pour « outrage à l’autorité provinciale et incitation à la haine ».

Ces médias diffusaient des émissions demandant à la population locale d’aller accueillir à l’aéroport l’ancien gouverneur de province, Crispin Ngbundu ainsi que son ancien vice-gouverneur, tous deux déjà destitués par l’Assemblée provinciale de Mongala.

Le même jour, Madame la Gouverneure intérimaire accompagnée d’un groupe d’éléments de la police nationale congolaise s’est rendue dans les installations de la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC, station provinciale de Lisala) où elle a ordonné l’interruption de la diffusion d’une émission qui passait en direct et qui était consacrée à la sensibilisation de la population locale sur le retour à Lisala de M. Crispin Ngbundu.

Dans la foulée, le journaliste-présentateur de cette émission, Didier Balimopala, ainsi que son invité M. Amadeo Edame, conseiller en communication de l’ancien gouverneur, ont été arrêtés et conduits à la prison 22 de Lisala. Le journaliste a été relâché quelques temps après, tandis que son invité est encore détenu, et poursuivi pour « outrage à l’autorité provinciale et incitation à la haine ».

Journaliste en Danger (JED) condamne avec véhémence ces actes posés par Madame la Gouverneure intérimaire de cette province qui agit en toute illégalité et exige, par conséquent, la reprise immédiate des activités de ces trois médias fermés.