Haut-Katanga : Un journaliste en garde à vue depuis 48 heures au Parquet de Lubumbashi

Journaliste en danger (JED) déplore la détention, depuis 48 heures, d’un journaliste au Parquet général de Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga (Sud-est de la RDC).

Selon les informations parvenues à JED, Jeef Mwingamb, directeur du journal « Le Fédéral » paraissant à Lubumbashi, est détenu, depuis le 30 août 2017, dans le cachot du Parquet général de Lubumbashi sur une plainte de la ministre provinciale du Genre, famille, enfant et développement rural, Viviane Kapufi Mwansa.

Le journaliste a été convoqué au bureau local de l’Agence Nationale de Renseignements (ANR) où il a été auditionné, peu avant d’être transféré au Parquet de Lubumbashi, autour d’un article intitulé : « Haut-Katanga : Pour leur prestation au gouvernement provincial » publié dans l’édition n°281 du 19 au 26 août 2017. Dans cet article de sondage, le journaliste aurait rapporté les opinions de la population locale qui ont plébiscité certains ministres provinciaux et douté de la capacité intellectuelle de la ministre provinciale du Genre dont la gestion serait « opaque ».

Sans entrer dans le fond de cette affaire, Journaliste en danger (JED) estime que le journaliste Jeef Mwingamb bénéficie de la présomption d’innocence et de ce fait, il doit comparaitre devant les juridictions compétentes en toute liberté.

JED s’insurge contre cette procédure cavalière et illégale utilisée par l’ANR pour influencer la la justice.