DEVANT RSF ET JED, LE PRESIDENT TSHISEKEDI PROMET DE SOUTENIR UN MORATOIRE SUR LES ARRESTATIONS DES JOURNALISTES

En marge du Forum de Paris sur la Paix qui se tient, du 11 au 13 novembre 2019, le Président de la République Démocratique du Congo, Félix Antoine Tshisekedi, invité d’honneur de ce Forum a accorde, mardi 12 novembre 2019, une audience à une délégation de Reporters sans frontières  (RSF) et de Journaliste en danger (JED),  conduite par Christophe Deloire  (Directeur général de RSF) et Tshivis Tshivuadi (Secrétaire général de JED).

L’occasion de faire un état des lieux de la situation de la liberté de presse depuis l’accession au pouvoir du nouveau Président. Une situation marquée par une détente précaire dans les attaques contre les journalistes et les medias.

Tout en saluant les déclarations du nouveau pouvoir de Kinshasa en faveur de la promotion de la liberté de  la presse, JED et RSF lui ont demandé de prendre des mesures concrètes pour renforcer l’accalmie constatée.

A la demande de ses interlocuteurs,  le Président Tshisekedi a promis de soutenir, en concertation avec le ministre de la Justice et le Procureur général de la République, l’adoption d’un moratoire sur les arrestations et emprisonnements des journalistes, en attendant l’adoption par le Parlement de la loi sur la dépénalisation des délits de presse. Le Président de la République a aussi exprimé sa consternation après l’assassinat récent d’un journaliste en Ituri.

Le Président Tshisekedi  s’est montré très intéressé par l’initiative de JED et de RSF de la mise en place d’un mécanisme national de protection des journalistes.

« J’attends de vous des propositions concrètes pour la mise en place de ce mécanisme et je vous garantie de ma volonté de soutenir toutes les initiatives en faveur de la presse » a dit le Président.