Les assassins d’un journaliste à l’Est de la RDC doivent être retrouvés au plus vite

Journaliste en danger (JED) appelle à une mobilisation totale des forces de sécurité et des instances judiciaires locales pour retrouver au plus vite les assassins d’un journaliste à l’Est de la RD Congo.

Selon diverses sources locales contactées par JED, Papy Mahamba Mumbere, journaliste- animateur d’une émission en langue lingala, diffusée sur les ondes de la Radio Communautaire de Lwemba, en territoire de Mambasa, dans la province de l’Ituri, a été attaqué et tué à son domicile, le samedi 2 novembre 2019 vers 20 heures, par un groupe d’hommes munis d’armes blanches, notamment des machettes et des couteaux.

Après avoir cassé la porte de la maison, ces assaillants ont proféré des sérieuses menaces de mort au journaliste avant de le poignarder au niveau du thorax et au ventre au point de faire sortir ses intestins. Voulant secourir son mari, sa femme a aussi été grièvement blessée à l’aide d’une machette. Le corps sans vie du journaliste a été ensuite trimballé dans la cours de son domicile. C’est alors que les assaillants ont incendié la maison.

Selon le Directeur de la Radio, le journaliste venait d’animer une émission sur la maladie Ebola et était engagé depuis plusieurs mois dans une campagne de riposte contre cette épidémie qui a déjà fait plusieurs morts. Ses interventions médiatiques n’étaient pas bien accueillies par une partie de la population locale et les groupes armés qui se montrent de plus en plus hostiles aux opérations menées pour endiguer cette épidémie.

Journaliste en danger (JED) est extrêmement choquée par ce nouveau meurtre d’un journaliste le jour même de la célébration de la Journée Mondiale de la lutte contre l’impunité des crimes commis contre les journalistes.

Dans son Rapport rendu public à cette occasion, JED appelait à des réformes urgentes et radicales pour renforcer la sécurité des journalistes, notamment la mise en place d’un mécanisme national de sécurité pour les journalistes, impliquant des points focaux dans diverses institutions de la justice et de sécurité.

Ce nouveau meurtre de journaliste porte à quinze, le nombre des professionnels des médias congolais tués au cours de deux dernières décennies.