Nord-Kivu : Les installations d’une station de radio locale vandalisées par des éléments de l’armée nationale

Journaliste en danger (JED) est profondément choquée par le saccage des installations servant de relais du signal de la Radio Moto Butembo Beni, une station émettant à Butembo, ville située à 300 Km de Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu, par un groupe de militaires des Forces Armées de la RD Congo (FARDC).

Selon les témoignages recueillis par JED et confirmés par des sources indépendantes, les installations relais du signal de la Radio Moto Butembo Beni se trouvant sur la colline Kaviniro, dans la localité Masereka, à 35 Km de Butembo, ont été occupées pendant plusieurs heures, le samedi 7 octobre 2017, par des militaires des FARDC qui ont saccagé et emporté tous les matériels relais du signal de ce média, composé notamment des batteries, d’un émetteur faisceau, d’un régulateur, des panneaux solaires, etc.

Ces militaires lourdement armés ont intimé l’ordre à la sentinelle trouvée sur place de leur ouvrir la porte. Face au refus de la sentinelle, ils ont cassé la porte et forcé l’entrée après avoir violenté le gardien.

« Les installations relais du signal de notre média sont basées à une altitude d’environ 4000 mètres sur la colline Kaviniro. Deux semaines passées, un groupe de miliciens Maï Maï ont tenté de persuader notre sentinelle de leur permettre d’y accéder. La sentinelle ne leur a pas autorisé d’y entrer. Contre tout entente, au lieu de s’attaquer aux miliciens, des éléments des FARDC ont, à leur tour, pris position autour de notre site relais qu’ils ont, par la suite, dévasté et emporté tous les matériels. Ces militaires sont ensuite montés sur le toit où ils ont déboulonné tous nos panneaux solaires. Le coût de ses équipements est d’environ 5.500 dollars américains. C’est grâce à ce site relais que nous couvrions la partie Sud de Butembo. Avec cette attaque, nous sommes présentement dans l’impossibilité de diffuser nos programmes dans cette partie de Butembo », a affirmé à JED M. Jean Baptiste Katheruka, directeur de la Radio Moto Butembo Beni.

Journaliste en danger (JED) condamne fermement cette attaque et exige réparation des dommages occasionnés par la mise à sac des installations de la Radio Moto Butembo Beni par des militaires FARDC.