Goma : JED proteste contre l’agression de deux journalistes par des gardes universitaires

Dans une lettre de protestation adressée, le lundi 21 octobre 2019, au Directeur Général de l’Institut Supérieur de Développement Rural (ISDR), M. José KAYUMBA, Journaliste en Danger (JED) lui a demandé de mener instamment en interne une enquête rapide et sérieuse pour retrouver les auteurs de l’agression de deux  journalistes dans les installationsde l’Institut Supérieur de Développement Rural (ISDR) et de ne pas laisser ces agressions impunies.

Selon les informations en notre possession, Yvonne Kapinga  et Amour Christian Imani, respectivement journaliste et cameraman à Hope Channel TV, Chaine émettant à Goma, chef-lieu de la province de Nord Kivu, ont été copieusement tabassés, le mardi 15 octobre 2019, par un groupe d’agents de la garde de l’Institut Supérieur de Développement Rural (ISDR).

Les journalistes s’y étaient rendus pour s’enquérir de la situation de la grève enclenchée par les agents de cet établissement d’enseignement supérieur, le jour même de la rentrée académique. Après avoir terminé de réaliser une interview avec le Secrétaire académique, les deux journalistes se sont vus interdire la sortie de l’enceinte de l’institut.

Après les avoir appréhendés, violement molestés et blessés, ces gardes ont cassé leurs matériels de travail en les projetant par terre.

JED condamne vigoureusement les méthodes brutales utilisées par ces agents de la garde universitaire contre ces deux journalistes en plein exercice de leur travail.

« JED vous demande instamment de prendre toutes les mesures qui s’imposent pour que pareils incidents ne puissent plus se répéter », a écrit JED dans cette correspondance.