Maniema : Deux journalistes visés par une grenade offensive lancée par des éléments de la police lors d’un reportage

Deux journalistes ont été grièvement blessés par une grenade offensive lancée par un policier pendant qu’ils couvraient une manifestation de la population locale qui voulait  lapider deux présumés voleurs.


Selon les informations parvenues à JED, Roger Ebolinda et Sefu Kabemba, journalistes à la Radio Haki Za Bin Adamu et Radio Inter Viens et Voies, stations émettant à Kindu, chef-lieu de la province de Maniema (Est de la RDC) faisaient partie d’un groupe de sept journalistes de la ville de Kindu qui se rendaient en reportage, le 9 mars 2017, à la rive gauche du Fleuve Congo, précisément dans la commune d’Alunguli. Arrivés au Beach, ils ont trouvé une altercation entre des éléments de la police et la population locale en colère qui voulait  lapider deux présumés voleurs de chèvres. Les agents de la police dispersaient les manifestants à l’aide des gaz lacrymogènes. Pendant que les journalistes étaient en train de filmer la scène, deux policiers ont lancé des grenades offensives à l’endroit du groupe des journalistes alors qu’ils n’étaient pas dans la foule. Les éclats de cette grenade ont grièvement blessé Roger Ebolinda à la jambe  droite et Sefu Kabemba au talon gauche.

Saignant abondamment, les journalistes ont été conduits urgemment à l’hôpital général de référence de Kindu où ils sont admis pour des soins appropriés.

Journaliste en danger (JED) condamne énergiquement cette attaque délibérée qui a visé les journalistes alors qu’ils faisaient leur travail de reportage.

JED exige que des sanctions soient prises à l’endroit des éléments de la police responsables de cette atteinte à l’intégrité physique des journalistes.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *